Voreppe

ROUSSELET Julien 1996

09 Juil 2021 21:29 #1 par figuier83


  • Messages : 101

  • Genre: Inconnu
  • Anniversaire: Inconnu
  • ROUSSELET Julien 1996 a été créé par figuier83
    Que sont les anciens devenus ??? par H.Garcin

    ROUSSELET Julien 1996 : Je vous propose de traverser l’Atlantique aujourd’hui pour rejoindre Julien ROUSSELET, mais avant je vais retracer rapidement son parcours. Il a obtenu à Voreppe un BEP de cuisine en 1996. Originaire de Corse, il était interne et il garde des souvenirs inoubliables de son passage à l’internat dont Claude Jars était le responsable. Il lui sait gré de lui avoir appris beaucoup de choses sur le plan professionnel mais aussi et surtout sur la vie, l’ayant aidé à se construire. Les internes plaisantaient beaucoup, et comme les jeunes enfants il était parfois difficile de les « calmer » avant l’extinction des feux, alors Claude leur faisait faire en courant des tours du terrain de sport jusqu’à ce que le sommeil vienne !!! Julien a gardé des contacts avec Jean Louis Valencien et aimerait retrouver Mickaël Benedicto qu’il a complètement perdu de vue…Dans sa classe Laurent CIONI sur lequel j’ai déjà écrit un article. Il se souvient bien aussi 25 ans après, de Mrs Courtis, et de Mr Roy. Une photo de classe jointe à cet article permettra à celles et ceux qui se reconnaissent de se manifester.
    Après son BEP, Julien passe un bac professionnel puis regagne la Corse pour y travailler en tant que cuisinier puis pâtissier et glacier à Bastia … Dans sa famille son père et son grand-père étaient chauffeurs routier ; il a rapidement la nostalgie des tournées qu’il faisait avec son papa, dans son camion, alors qu’il alimentait les stations service de l’île… Après avoir exercé trois ans dans la restauration, il prend le volant, et devient à son tour chauffeur routier en Corse, puis il décide de prendre le large et de tenter sa chance au Canada.. Depuis 2015 il vit à Mont Tremblant au Québec et a réalisé son rêve d’y être routier…il apprécie la liberté qu’il a dans cette activité intense. Il doit faire son travail avec professionnalisme, mais après, il n’a pas de contraintes. Il apprécie les conditions de travail, sa liberté, la législation du travail, il est rémunéré au kilomètre parcouru sans contraintes horaires…. Il lui arrive de partir pour plusieurs mois, les missions s’enchaînant en faisant des « boucles »… c’est ainsi qu’il peut traverser le Canada, mais aussi le nord des USA parcourant plus de 10000 km… Actuellement il livre des explosifs dans les nombreuses mines du nord du Québec dans la baie d’Hudson.. Il ne changerait pour rien sa vie actuelle pourtant rude… des milliers de kilomètres parcourus parfois sur des routes enneigées, avec son camion, qui est en même temps sa maison toute équipée ! Des routes souvent désertes (il n’a aucun mal à appliquer la distanciation sociale depuis la pandémie), sur lesquelles il croise des ours, des orignals, des bisons (en Alberta)… des contrées plus chaudes, près de Vancouvert cette année, mais sans qu’il s’en soit ému outre mesure- des températures identiques ayant été déjà relevées il y a 25 ans, 100 ans… dans les mêmes zones… ou sur des routes mythiques telle la route 66 qui relie Chigago à Los Angeles….
    Bonne route à Julien….dans cet univers si particulier des routiers !

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.