Voreppe

EDWARDS Virginie 1995

Plus d'informations
23 Mai 2020 15:51 #1 par figuier83
EDWARDS Virginie 1995 a été créé par figuier83
EDWARDS Virginie 1995 : Je poursuis la série d’articles consacrés à celles et ceux qui, en cette période de confinement, continuent à travailler car ils exercent dans le milieu médical, alors que les autres n’attendent que le feu vert pour reprendre leur activité, ou la poursuivent dans des conditions très difficiles. Virginie a validé deux diplômes à Voreppe en hôtellerie à l’époque ou l’on pouvait commencer par un BEP et emprunter une passerelle, la première d’adaptation, pour aller vers un bac. Elle a été surprise lorsqu’elle a passé les entretiens d’entrée au lycée de découvrir qu’elle était la seule fille !!! Cela ne l’a pas décontenancée pour autant. Mme Achard Lombard, l’enseignante d’anglais à l’époque l’avait rassurée en lui disant qu’elles seraient deux filles – l’enseignante et Virginie ! Cette formation s’est bien féminisée depuis fort heureusement ! Virginie garde de bons souvenirs de ces années à la Jacquinière : ses camarades , Damien Grandpré et Sylvain Duplaix, sur lesquels j’ai déjà écrit des articles, mais aussi Fabien A, Eric F, Alexandra D, Sonia B, Nadia M, Muriel T, Cécile B….. Gui Alain M, elle aimerait bien en retrouver quelques uns perdus de vue. Des articles sur certains sont prévus ! Ses enseignants aussi elle s’en souvient : Cécile Fallet dont elle adorait les cours de géographie, Eric Lamiraux en cuisine, Mr Roy, Mr Da Lage, et Mme Rodet en espagnol qui avait été compatissante envers elle qui avait fait…… allemand avant d’arriver à Voreppe ! Le voyage scolaire en Espagne, la visite des vignobles en Bourgogne.
A sa sortie Virginie enchaîne les saisons pendant quelques années : Bormes-les-Mimosas, l’Alpe d’Huez, Briançon… puis direction Londres au Bouchon Lyonnais, avant le retour en France, et des emplois dans des maisons qui accueillaient des stagiaires du lycée : le Beauséjour à Moirans, et la Queue de Cochon au Fontanil… Pour rendre plus compatible vie familiale et professionnelle, Virginie s’oriente un moment vers la restauration collective… mais elle « n’accroche pas » avec ses méthodes de travail. Qu’à cela ne tienne, elle ne se décourage pas pour autant, et suit une formation pour être ASH (Agent des Services Hospitaliers) Elle intègre le CHU de Grenoble en 2004. Il y a deux ans, elle validera une formation pour être aide-soignante, métier qu’elle exerce actuellement au CHU. Elle est passée de la médecine interne à la dermatologie, et se trouve actuellement au service des urgences. Elle apprécie cette nouvelle vie dans laquelle elle retrouve les notions d’accueil de client/patient, le travail d’équipe, le « coup de feu » comme dans la restauration avec la pression qu’il y a actuellement dans le milieu hospitalier… Elle ne regrette pas ce changement de direction dans sa vie professionnelle. Et comme nous l’avons fait pour Martial Gaïatto et Piero Brambilla, nous la félicitons et les applaudissons le soir à 20h pour son action et sa disponibilité envers nous tous ! Bravo et merci Virginie !
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.